Facebook Ads : comment ça fonctionne ?

Vous n’avez pas pu les éviter ! Si, si, ouvrez Facebook et regardez bien, elles sont là sur le côté dans la barre de droite. Elles vont même jusqu’à se glisser dans votre timeline : les publicités Facebook.

 

Mais qui sont-elles ? Comment sont-elles arrivées la ? Pourquoi vous ? Comment faire les mêmes ?

 

Pas de panique, One O’Clock vous explique tout…

 

 

Depuis l’entrée en bourse de Facebook, la plateforme sociale mise beaucoup sur la publicité. En effet, le numéro 1 mondial des réseaux sociaux souhaite rentabiliser sa plateforme au maximum afin d’attirer de nombreux investisseurs et valoriser ainsi la société.

 

Lors des trois premiers mois de l’année 2012, le revenu publicitaire du réseau s’élevait à 872$, soit une augmentation de 37% par rapport à la même période de l’année précédente.

 

Facebook propose actuellement 27 types de publicités aux contenus, ciblages, dispositions et tarifications différents.

 

La plus connue est, bien sur, ce que Facebook appelle «l’annonce traditionnelle ». Il s’agit ici de la fameuse publicité que l’on trouve dans la barre de droite.

 

Néanmoins, la semaine dernière, Facebook a annoncé la suppression de plus de la moitié de ses publicités, dans le but de rendre le « service plus clair et lisible »

 

Et quel est l’intérêt alors nous demanderez-vous ?

 

L’avantage des Facebook Ads est le ciblage qu’elles permettent.
Lors de la mise en place de votre publicité, vous pouvez faire en sorte que votre publicité ne s’affiche que chez les profils d’utilisateurs qui vous intéressent. Votre cœur de cible comprend les femmes de plus 40 ans, parlant anglais mais vivant à Paris, en couple et fans de rap français ? Pas de problème, il vous sera possible de les cibler !

 

Et Facebook va encore plus loin que le simple traitement des données utilisateurs dans son ciblage.

 

Les publicités s’incrustent désormais jusque dans les flux d’actualités. Et celles-ci se basent sur les dernières recherches que vous avez faites sur Internet. Vous avez cherché une petite robe bleue sur un e-shop : il est alors fort probable que Facebook vous propose de liker un site de vêtements pour femmes. ll s’agit donc de cibler les publicités non plus en fonction de son activité sur le réseau social mais sur l’ensemble de ses comportements d’achat online et offline.

 

Une preuve de plus que Facebook cherche à concurrencer Google Ads ?

 

Et combien ça coûte tout ça ?

 

Facebook propose deux modes de paiement pour les publicités : soit au clic, ce système est alors baptisé CPL (Coût Par Clic), soit à l’affichage, le système est alors baptisé CPM (Coût Pour Mille impressions).

 

La mise minimale de la publicité au clic est de 0,01$ par clic. Dans le cas du paiement par affichage, l’annonceur doit au minimum payer 1000 affichages de la publicité. Le coût minimal de la publicité est alors de 0,02$ pour 1000 affichages.

 

Et qu’est-ce que ça nous apporte ? (Vous n’êtes pas avide de question dites donc !)

 

Tout simplement un nouveau média pour les annonceurs. Et un média qui permet un ciblage inédit.
Toutefois, il ne faut pas oublier les usages de ce média. C’est bien beau de cibler, encore faut-il comprendre l’intérêt qu’ont les utilisateurs à utiliser Facebook au quotidien.
On n’aborde pas un sujet sur les médias sociaux comme on l’aborde dans la publicité dite « classique ».
Les réseaux sociaux sont utilisés pour ajouter une « plus value » à notre vie : échanger, comprendre, mieux vivre…
Un annonceur ayant donc une démarche de vente ouverte ou directe ne sera peut-être pas bien accueillie par les consommateurs qui ne sont pas sur le réseau pour qu’on leur vende quelque chose.

 

On retrouve ici tout l’intérêt que peuvent avoir les marques ou annonceurs à faire appel à un community manager professionnel qui saura trouver le ton adapté à chaque public et créer le contenu adéquat pour susciter l’intérêt « naturel » de ses cibles.

 

Par contre, en attendant, attention, sur Facebook, vous êtes ciblés !