Pourquoi Vine plaît tant ? Parce que Twitter aussi !

6 secondes pour capturer des images, pas une de plus, c’est le concept, en apparence un peu fou de l’application Vine. Lancée début 2013, elle est rapidement devenue l’appli de partage de vidéos la plus populaire sur smartphone, alors même qu’elle n’est présente que sur l’Apple Store à ce jour.

Sa contrainte de format limité à quelques secondes se révèle être, au lieu d’un handicap, le facteur clé du succès de cette appli. La plateforme Twitter a su déceler son potentiel, et ce n’est pas un hasard si l’oiseau bleu a acquis l’appli avant même sa sortie !

 

Vine, c’est Twitter version vidéo

Si beaucoup ne croyaient pas au succès d’une plateforme qui bride ses utilisateurs en nombre de caractères, ce sont à peu près les mêmes qui vouaient à l’échec l’hébergeur de vidéos qui limite ses utilisateurs à 6 secondes de contenu. Notons à ce titre que Youtube repousse régulièrement la limite de poids, de résolution et de durée des vidéos hébergées par ses utilisateurs.
Mais qui dit contrainte, dit création ! Au lieu de mettre en ligne clips, films, archives perso et autres démos comme ils le font sur Youtube et consorts, les utilisateurs de Vine font preuve d’imagination pour utiliser à profit les 6 secondes imparties.

 

Vine, entre le gif, le cartoon, la photo et la vidéo

6 secondes, c’est court, certes, mais c’est à vous de choisir quoi et quand filmer avec une simple pression du doigt.
Cette particularité donne lieu à une surenchère de créativité dans bien des domaines. On utilise Vine pour donner une vue d’ensemble type panorama, pour partager une ambiance avec de courtes séquences d’un événement, pour créer une fiction… Twitter est terrain de jeu pour les amateurs de bons mots (comme l’inénarrable @bernardpivot1), Vine est son pendant en vidéo !

 

Vine, des utilisations commerciales

Quand un service connait le succès, les marques ne tardent pas à s’y intéresser. Et le succès est au rendez-vous puisqu’une récente étude montre que les vidéos postées sur Vine sont en moyenne 4 fois plus partagées que les autres vidéos en ligne.
Alors les marques ont pris le train en marche au point de représenter 4% du top 100 de l’appli. Un classement largement dominé par les marques américaines, même si les initiatives de La Redoute ou de la Fnac interpellent. Chez nous, Vine n’est pas encore un blockbuster et les usages sont encore frileux comme en témoigne le peu de participants au concours organisé par La Redoute. On fait le pari que c’est une question de temps et d’appropriation !
Vine est une pépite qui saura aisément s’imposer dans la masse des applis vidéo… Comme Instagram a su dominer le secteur des applis photos avec un concept lui aussi simpliste.